Situation du marché immobilier au 1er Novembre 2017

 

La lecture de Scanmonachatimmo.com du baromètre MeilleurAgents

 

Le marché francilien de l’immobilier en fin de correction

En 2007, à la suite de la crise des subprimes, le marché immobilier en Ile-de-France avait subi des pertes relativement contenues. Comparativement aux autres régions, Ile-de-France n’avait pas connu la plus sévère correction. Depuis l’embellie économique mondiale, le marché francilien avait repris des couleurs. Aujourd’hui, il semble marquer une pause. Aurait-il enfin bouclé un cycle de rattrapage des prix au regard de la dernière crise ? C’est plausible. En outre, une évolution de l’environnement fiscal et la remontée inévitable des taux devraient peser dans la balance. La résultante de tous ces éléments est une hausse plus stable et plus modérée du marché immobilier en Ile-de-France.

Une dynamique toujours aussi soutenu en province

Dans le top 9 des villes de France (hors Paris), le prix de l’immobilier est orienté à la baisse pour 3 et à la hausse pour 6.

  • Les villes où le prix de l’immobilier baisse :

Marseille enregistre la plus forte baisse avec -0,8 % sur un mois. L’immobilier marseillais progresse néanmoins de 2,6 % sur 12 mois glissant. La dynamique est certes faible, mais elle est bien là.

Strasbourg réduit ses pertes avec un recul de -0,5% sur 1 mois (contre 0,8 % en octobre 2017). Sur les 12 derniers mois, Strasbourg enregistre néanmoins une progression de 5,0 %. Le marché semble avoir atteint un point d’équilibre. Il est possible qu’il s’oriente à nouveau à la hausse dans quelques mois.

Lille poursuit sa baisse avec -0,2 % sur un mois et -0,5 % sur 12 mois glissant. Les raisons sont à chercher sur le plan économique local.

  • Les villes où le prix de l’immobilier monte :

Bordeaux est toujours aussi dynamique avec une évolution de +1,4 % sur un mois et 16,9 % sur 12 mois glissant. La courbe ne semble pas s’infléchir et fait de Bordeaux une singularité toute particulière. Comme toute exception, il convient d’avoir une attention exceptionnelle. « Prudence est mère de sureté… ».

Nantes, Lyon, Nice et Toulouse poursuivent leur progression avec une hausse sur un mois du prix de l’immobilier entre +0,2 % et +0,9 % et une évolution sur 12 mois glissant comprise entre +3,3 % et +6,6 %.

Montpellier remonte enfin avec un marché en hausse de +0,4 % sur un mois. Mais globalement, les valeurs ont enregistré une baisse de -0,4% sur une année glissante. L’immobilier cherche sa dynamique. L’orientation haussière devrait être plus clair courant 2018.

Un marché encore et toujours du côté des acheteurs

La tension immobilière (le rapport entre le nombre de biens immobiliers mis en vente et nombre d’acquéreurs potentiels) est stable voir s’infléchit. Paris perd 10 points de base avec une tension immobilière à 1,1 ; Marseille également avec 0,8 et Montpellier avec 1,1. Seul Bordeaux voit sa tension immobilière progressé à 1,1 (+ 10 points de base).

Pas une ville française (Paris compris) n’affiche une tension immobilière supérieure à 2 (2 acheteurs pour un bien à vendre). Le marché est toujours du côté des acheteurs. Ils ne leurs restent qu’à acquérir les bonnes informations pour acheter et les bonnes cartes pour négocier.

On ne le dira jamais assez, SCANMONACHATIMMO.COM est le 1er allié des acheteurs

 

Guide et astuces
Réussir votre achat immobilier : Comprendre le process d'achat,
poser les bonnes questions, ne rien négliger.