Acheter pour vendre…

 

La promesse d’un investissement immobilier réussi

Le nombre de transactions de logements anciens en France bat des records avec plus de 921 000 acquisitions sur les 12 derniers mois ; et tout porte à croire que le million sera atteint d’ici deux ans.
Voilà que les français ont la bougeotte et n’hésitent plus à changer de logement. La faiblesse des taux d’intérêt favorise largement cette dynamique ; mais des raisons sociologiques plus profondes en sont souvent la cause : les comportements évoluent face au choix d’habitat et aux événement familiaux. Là où, jadis, il était fréquent d’acquérir un seul bien pour toute une vie, aujourd’hui, les propriétaires n’hésitent plus à vendre : changement de travail, choix de vie, rapprochement familial, séparation, etc.

Ainsi en 2017, un bien immobilier sur 30 change de main tous les ans contre un sur 50 en 2009. Ce constat nous conduit inévitablement à une autre évidence : « En achetant un bien aujourd’hui, vous le revendrez très certainement demain ».

Les critères d’appréciation d’un bien immobilier au moment de son achat s’en trouvent bousculés.

« Il est nécessaire, aujourd’hui plus qu’hier, de penser à la revente du bien avant même de l’avoir acheté ».

L’investissement initial doit être, réfléchi et calculé pour être bénéfique. L’étape de l’achat est donc déterminante. Il est vain de compter sur la promesse d’un marché immobilier inexorablement haussier pour rentrer dans ses fonds. C’est la leçon, certes un peu magistrale, des dernières crises. Le marché immobilier a ses cycles et ils ont une fâcheuse tendance à ne jamais se reproduire à l’identique. Alors comment faire ?

Tous les biens immobiliers ne sont pas égaux face à la crise ou face à la croissance. Ces derniers, parce qu’ils répondent à la demande d’évolution de l’habitat n’auront aucune difficulté à être vendus au prix du marché et ce même en période de crise. Mais au-delà, qu’est-ce qui fait la valeur d’un bien ?

L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement …… 

Vous avez dû l’entendre des centaines de fois, l’emplacement est un critère très important. Vous ne serez pas surpris en lisant : « un logement dans un quartier agréable et dynamique a plus de chance de trouver preneur qu’un bien immobilier identique situé dans un quartier sans commodités aux habitations vieillissantes ». Cela peut sembler évident mais bon nombre d’acheteurs parce qu’ils ont trouvé un bien dans leur budget ou l’aménagement adéquat y portent une attention mesurée. Il est donc prudent et indispensable de prendre la dimension de l’environnement dans lequel se situe le bien avant tout achat. Notre conseil est de toujours de consulter les services de la commune sur les projets urbains en cours et les orientations d’urbanisme.

Ses qualités intrinsèques

Un logement, sans perte de place, aménageable facilement, à la distribution intelligente (séparation jour/nuit), aux pièces de bonnes dimensions, idéalement modulables, aux espaces lumineux et bien orientés auront toujours la faveur des acheteurs. Il est donc préconisé de prendre en compte le plan du logement et de valider ses points, voire les faire évoluer pour que votre bien immobilier prenne de la valeur et fasse, tôt ou tard, de votre achat, un bon investissement.

Si, votre appartement ou votre maison est « atypique », sachez qu’il existe un marché spécifique d’acheteurs. Dans ce cas de figure, le prix est secondaire.

Ses qualités environnementales et ses charges d’entretien.

Le confort c’est bien, le confort « vert » c’est mieux. Bénéficier d’un logement dans une résidence labélisée (BBQ ou autre) avec une bonne isolation thermique, complétée de toutes les astuces pour faire des économies d’énergie, fait de vous, un futur vendeur heureux. Si qui plus est, tous ces éléments se retrouvent dans des factures d’entretien allégées, comme dit La Fontaine, « Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois ». A ce titre, pour les biens immobiliers en copropriété, un regard attentif devra être porté sur le budget d’entretien et de travaux ainsi que les coûts pour chaque copropriétaire. Ces éléments peuvent rapidement devenir un handicap dans le cas de la revendre.

Pour éviter toute erreur, soyez patient, ne vous précipitez pas, prenez conseil auprès de professionnels de l’immobilier avant d’acheter et ce, pour mieux vivre votre achat et surtout pouvoir mieux le vendre par la suite.

 

Guide et astuces
Réussir votre achat immobilier : Comprendre le process d'achat,
poser les bonnes questions, ne rien négliger.